2007/02/28

En découdre avec la technologie

Juste un texte avant d'en avoir décousu avec la technologie et surtout avec les connaissances requises par la publication d'un blogue. Seulement quelques jours encore.

Patience et longueur de temps... et rien de moins qu'un Carnet avec tous ses morceaux et toutes ses pages, si possible!

Par bonheur, il existe de bons et doués Samaritains comme Donald et Laurent. Sans eux et Marie-Chantale, le lancement de ce projet était compromis. Et que dire de ce Bruno! Ce sont souvent les gens les plus occupés qui hésitent le moins à donner le coup de pouce déterminant.

«Sur le piton»

Seulement quelques jours et la magasineuse sera «su l'piton», enfin prête à sévir avec ses p'tites folies! Elle trépigne déjà d'impatience à partager ses expériences en commerce virtuel.

En plus de quelques trucs utiles au cyber consommateur, il sera intéressant de développer ce nouveau concept de Bloguide; dans quelles proportions un bloguide tient à la fois du blogue et du guide? L'idée m'est venue... on en reparlera. Qu'en dirait l'Office québécois de la langue française? Je n'y ai pas trouvé le mot bloguide.

En attendant, la tentation est grande de donner le feu vert au site marchand Cayne's Houseware.

Pourquoi cette boutique Web, et pourquoi maintenant?

D'abord, mon expérience d'achats est très positive, y compris auprès de leur «Customer Service». Ils ont une adresse civique complète en Ontario avec numéro de téléphone, leurs prix sont souvent avantageux et les habitués en sont informés par courriel.

Ensuite, un Cuisinart 7 tasses y est offert en ce moment au prix de $99. au lieu de $199. - non illustré. L'appareil semble plus petit que celui de notre Daniel Pinard national, à l'époque magique où il cuisinait au petit écran. C'est selon nos besoins!

La suite des adresses GADGETS pour CUISINER
afin de magasiner et comparer les petits électros

Par ailleurs, il serait intéressant de se familiariser avec le magasinage 101 et les outils du magasineur liés aux achats par Internet.

Canada ou USA?

En terminant, évaluez vous-même deux scénarios d'achat en ligne pour le même robot et, à cet effet, on a le choix entre :

- payer en dollars canadiens un achat en Ontario en y ajoutant les frais de transport et la taxe fédérale de 6% seulement (commerce situé hors du Québec) tout en étant protégé par nos lois axées sur le consommateur; à noter que le cybermarchand Cayne's est l'un de ceux qui offrent le transport gratuit avec Visa;

- ou l'autre scénario consistant à transiger le même produit aux États-Unis, mais en y ajoutant les divers frais de taux de change, transport, douanes, TPS et TVQ et au surplus, en n'ayant peu ou aucun recours en vertu des lois étrangères, sans compter le respect de la garantie liée au produit.

Il ne reste qu'à faire le calcul!

Cette réalité, trop souvent méconnue, alimente mon p'tit faible pour l'«Achat chez nous». La magasineuse est d'accord à 110%.

Quand la mécanique de ce blogue cessera de m'occuper, nous en reparlerons.

3 commentaires:

Vincent a dit...

je découvre ton blog grâce au lien que tu as fait vers moi.
Sympa et original!
tu as des problèmes avec ton blog? de quel ordre? si tu as besoin d'aide envoie moi un email
Vincent

Laurent LaSalle a dit...

Premier billet spontané, mes félicitations!

Concernant l'achat de produits provenants des États-Unis, il serait préférable de toujours demander à ce que la marchandise soit transigée par le service postal américain (United States Postal Service, ou USPS) plutôt que UPS (United Parcel Service). La raison est simple : UPS charge des frais de dédouanage excessifs!

Par exemple, les produits ayant une valeur déclarée entre 20$ et 100$ CDN se voient ajoutés des frais de l'ordre de 30$ et ce, avant la TPS.

Heureusement, il existe une porte de sortie en demandant à UPS de dédouaner nous mêmes la marchandise, ce qui prolonge le délai de livraison et exige un déplacement vers leurs bureaux de Lachine et un aller-retour vers les bureaux de Douanes Canada, heureusement à proximité à Dorval (un trajet d'environ 3 km).

Bref, pour plus d'informations sur les déboires d'une canadienne d'adoption originaire des États-Unis et ses biens personnels envoyés par UPS, cliquez ici.

Pour ma part, je vais élaborer sur mes déboires personnels sur mon blogue aujourd'hui, puisque le sujet est toujours d'actualité.

n.Filiatrault a dit...

bravo,bravo!
j'ai regardé ton site de 01:00 du matin à presque 05:00 et même si j'avais hâte de finir,car,la fatigue commençait réellement à me targué? je peut dire que tu m'a apporté une foule de contact et de connaissançe pour tout les jours de ma vie?
encore bravo et je me réfèrerait dérénavent à ton site pour de continuelle info.

un internaute avide et assidue de ta page

n.Filiatrault de St-marguerite-du-lac-Masson